FANDOM


Remise au goût du jour d'une archive de dés-encyclopédie censurée. L'article original est disponible ici.

Présentation Modifier

Les élèves suivent un cursus de 42 ans et sont sélectionnés après un baccalauréat scientifique, un bac technique STI, un CAP coiffeur, un BEP maçonnerie, un BEP pêcheur en haute mer, un BEP pizzaïolo, un DNB, ou tout simplement un plus gros chèque. Le concours d’entrée est farouchement difficile, et seuls ceux qui payent cash sont admis. Un des tests de ce concours consiste à tenir deux heures devant un écran de MS-DOS pour coder un jeu de serpent sans s’énerver, et tout ça sans café, ni pizza.

L'école permet également d’obtenir, en plus du titre d’EPITA, un Master of Science in Information Systems (MSIS) du Stevens Institute of Technology (New Jersey) grace à un partenariat permettant de passer une année supplémentaire aux États-Unis après la fin du cycle ingénierie, histoire de continuer à geeker un peu plus longtemps.

Bien entendu tout ceci est gratuit, cette école étant la seule à magouiller telle la mafia, elle n’a pas besoin de rentrées d'argent provenant de ses étudiants.

Le cycle ingénierie Modifier

L'Epita propose sept options professionelles ('les spés' pour les intimes) à partir de la deuxième année d'ingénierie.

  • SIGL : on y fait des ronds et des carrés.
  • MTI (anciennement MMA) : on colorie les ronds et les carrés des SIGL
  • GISTR : on y fait des robots qui remuent la tête quand on freine
  • TCOM : on y fait du câblage
  • SRS : on y fait des virus (ph34r)
  • SCIA : on y fait des projets d'intelligence artificielle tellement intelligents qu'on les comprend pas nous même
  • et enfin CSI : on cherche mais on ne trouve pas. Cette spécialisation est réservée aux adorateurs de loutres.

L'effectif des options professionnelles est limitée à 50 élèves. C'est pourquoi certaines en contiennent 65. Après une sélection drastique qui consiste à ne garder que les élèves venus en costumes les plus doués, les 15 maillons faibles sont prévenus trois mois après la rentrée que finalement non, ils seront mieux dans une autre spé (à tout hasard TCOM...).

On constate également que la taille des laboratoires de spés est inversement proportionnelle au nombre d'étudiants dans la spé.

Spécialisation Option professionnelle SIGL Modifier

On y apprend à rédiger des rapports qualité de 400 pages ISO 9001 compliant, sur le management de la conduite de projet et la capacité d'évolution d'équipes de 50 étudiants dans un laboratoire de 2m². Chaque rapport doit inclure au minimum : 42 design patterns, 51 modélisations UML/SADT, et 500 occurences de mots désignant des concepts flous comme : management, qualité, big picture, systèmes d'information, design, middleware, process, brique métier.

Un bonus de point est attribué lorsque l'étudiant réussit à convaincre en reformulant simplement la question avec l'utilisation d'au moins 4 termes flous. Par exemple la phrase suivante apporte un bonus de 3 points FFo : "La qualité des process métiers liés au middleware permettent au management d'intégrer une big picture du système d'information tout en optimisant le design du business idoine"

Bocal Modifier

Structure la plus importante et redoutée d'EPITA, le Bocal a le pouvoir du maître Klaus Kompt. Elle est composée d'entités biologiques au dos vouté et aux doigts agiles (appelés bocaliens), sequestrées par leur chef, le terrible Chiche. Les bocaliens sont aussi réputés pour ne plus savoir marcher, et avoir développé une capacité à communiquer par e-mail ou par ticket rendant le dialogue sonore deprecated. Le cri le plus caractéristique du bocalien est tonlauguinne. C'est d'ailleurs à ça qu'on le distingue de l'autre entité biologique peuplant EPITA, l'ACU, dont le cri est maintenanhoui. Les autres se distinguent par leur cri sakompilonskass.

L'ACU Modifier

L'ACU (ou YAKA dans sa version moins aboutie, mais plus avancée que la version Astek), est un autre type d'entité biologique vivant dans les locaux de l'Epita. C'est un étudiant en ning2 ou en ning3 dont le but est de veiller au bon développement psychologique, social et moral des ning1. Un célèbre ACU résume ainsi le boulot d'ACU : Acu n'est pas simplement un job mais une idéologie qui reste bien après la fin de ta courte intervention à Epita.

Le service communication Modifier

Le service communication est un ensemble de bureau situé au rez-de-chaussé regroupant tout ce que l'EPITA compte de femmes. Souvent ignorantes de ce qu'est la vie (lacunaire) dans l'école ou de la formation proposée, les salariées de ce service endossent le rôle d'une agence de voyage envoyant les élèves aux quatre coins de la France pour faire de la communication.

L'administration Modifier

Service regroupant beaucoup de gens d'autorité, de commerciaux-nés et de gens inutiles justifiant leur salaire et leur présence par un excès de "je tapotte sur mon clavier pour montrer que je travaille".

L'unique directive étant de pourrir la vie des élèves en les prévenant au dernier moment (voire après) des évènements importants (exams, rendus de projets, non-obtention de la CTI, vacances...)

Le service relations entreprises Modifier

Dirigé par Laurent Bubulle, assisté de sa tendre et ô combien très très très utile Anne-Laure, les RE d'EPITA sont chargées d'envoyer des dizaines d'offres de stages avec des caractères bizarres directement issus de l'alpha austro-taïwanais, en yougo-arménien. Laurent Bubulle sert aussi à demander des rapports inutiles pendant les semaines de conférence. Anne-Laure quant à elle s'amuse à kikoololer sur MSN ou Skype avec les étudiants en stage.

Le LRDE Modifier

Le LRDE (Laboratoire de Recherche et Developpement de l'Epita) est l'unique réservoir à profs pas cher/ing1 branleurs/chercheurs en devenir de L'école. Repaire de geeks situé au rez-de-chaussée de Paritalie pour éviter qu'ils contaminent les autres départements (administration, communication, relations entreprises...) et pour qu'ils puissent branler tranquillement (non mais, manquerait plus de faire semblant comme ces bachibouzouks de l'administration). On peut intégrer ce labo au cours de l'ing1 et accessoirement y rester si on supporte les permanents et leurs sorties d'alcoolique hebdomadaires et ringardes à la bute aux cailles (prix de groupe aux alcooliques anonymes inclus).

Les projets du LRDE Modifier

Les élèves comme les permanents (synonyme de profs exploités) "cherchent" ensemble "dans la joie et la bonne humeur", passant des journées entières sur des compilateurs de langages obscurs, des générateurs d'automates mono-utilisateur-mondial ou tout autre projet inutile voire même utile, pourvu qu'il fût incompréhensible.

  • APMC (A Peu près Model Checker): Model checker qui donne des résultats souvent corrects.
  • Olena: Bibliothèque de traitement d'image. Elle fait un usage intensif de la métaprogrammation, si bien que les images de sortie sont calculées à la compilation, avant même de disposer des images d'entrée.
  • Transformers: On ne sait plus très bien à quoi sert le projet, et personne ne comprend le code qui le compose, mais en théorie ca doit être super cool.
  • Vaucanson: Bibliothèque d'automates finis à états, a moins que ce ne soit l'inverse, ou le contraire. Le but caché du projet est en vérité de prendre le contrôle du monde.
  • Scool: Langage de programation entièrement statique. Il faut juste qu'on trouve un compilateur.
  • Déplacement des dunes: Certaines personnes étudient la facon dont les dunes se déplacent, afin de pouvoir évacuer les villages menacés par l'approche d'une dune à la folle vitesse de plus de 2 mètres/mois.
  • MIST : Projet servant à pouvoir identifier une frite au téléphone.
  • Vampire : Parce qu'au LRDE on est des gros suceurs ... de sang.

Mais le LRDE est avant tout réputé pour ses courses de chaises à roulettes, son ricard et son équipe championne du monde de BZflag.

Divers concernant le LRDE Modifier

Les têtes fixées sur des piques devant l'entrée sont celle des gens ayant dit 'librairie' au lieu de 'bibliothèque' dans l'enceinte du labo.

Manifestations Modifier

  • L'Epitanime, l'epita est le cadre d'une convention d'anime et de manga. Comme toutes les conventions celle-ci s'accompagne de son lot de débordement et l'on dénombre pas moins de 17 viols ( la proportion de tentacules impliqués n'est pas connue), 8 homicides et 4 maltraitance sur des animaux (des poulpes ) lors de l'édition 2006.

Epitéens célèbres Modifier

  • Z : Etudiant de la promo 2008, Z, aussi appelé Zedou, est une figure emblématique de l'école, après avoir été filmé pour un DVD de présentation de l'école, mais recalé au dernier moment parce qu'il fallait montrer des filles, Z a fini par faire son apparition récemment au sein du site Web de l'Epita. Z a aussi contribué à la bibliothèque Qt au sein de l'entreprise Trolltech en Norvège, dans laquelle, pendant son stage, il avait pour lourde tâche de coller des stickers Tux sur les touches "Windows" des claviers des employés de la société.

Accr0 à DDR Modifier

On rencontre parfois à EPITA des accro à DDR sur PC, sorte de machines humaines.

Mais qu'est ce que DDR ? Modifier

DDR est un programme désinformatique qui vise à tester les humains comme des machines. En effet ceux qui y sont accr0 sont des robots lobotomisés devant leur écran. Quand une machine exécute une tâche elle ne peut pas en faire une autre en même temps : L'accr0 à DDR ne pourra donc pas communiquer avec autrui lors de sa scéance de lobotomisation. L'accr0 se grille les neurones à chaque pause, entre chaque interclasse. Il moisi avec son PC dans les couloirs, tel un toxico s'injectant frénétiquement sa dose.

Le principe Modifier

Il faut littéralement "niquer" les touches de son clavier, et écoutant une sorte de pseudo-musique qui sonne plutôt comme le bruit que fait canal+ quand on a pas le décodeur.

Ce qui est impressionnant c'est de voir que l'accr0 semble connecter directement ses yeux à ses mains sans passer par le cerv0 : il voit des flèches et il appuie sur des flèches (et oui tout ça pour ça...)

Anecdotes Modifier

  • De tout l'Univers, l'EPITA est l'école qui a la plus grosse... fibre optique bien sûr.
  • L'EPITA possède le plus grand parc NetBSD d'Europe... et d'ailleur c'est le seul.
  • L'EPITA possède la plus grande concentration au mètre carré de geek (cf. puceau) à Paris.
  • La célèbre maxime épitéenne "manger c'est tricher, dormir c'est mourir" résume bien la vie de ces geeks durant leurs scolarités. (variante possible à la maxime : "se relayer par équipe de un")
  • Une rumeur prétend que l'EPITA s'est reconvertie dans le vente de t-shirts et slips tanga.(Et de strings aussi ^^).
  • D'après une très sérieuse étude, menée par des singes savants déguisés en Marvin pendant plus de 42 ans sous la main de fer du terrible Chiche, nous sommes à peu près certains de l'assertion suivante. Epitech < Epita. Et pan.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .