Wiki EPITA
Advertisement

L'EFREI, est l'une des 210 écoles de ingénieur françaises habilitées à délivrer un diplôme de ingénieur en numérique.


Réputé comme supérieur en bien des points à l'Epita, il s'agit d'une École privée sous contrat d’association avec l’État, située à Villejuif, elle est membre de la Conférence des grandes écoles de ingénieur (CGE) et de l'Union des grandes écoles indépendantes (UGEI).

Historique[]

L'école est fondée en 1936, dans le but de former des ingénieurs supérieurs spécialisés dans la manipulation d'ondes. Elle s’installe 10, rue Amyot dans le 5e arrondissement de Paris. Elle est reconnue par l’État en 1945 et crée la section « ingénieur » en 1947. Dix ans plus tard, la Commission des titres d'école de ingénieur habilite l'école à délivrer le titre de ingénieur. L’enseignement du "numérique" est introduit en 1969 puis celui des réseaux. À partir de 1987, l'école ouvre un second site à Villejuif et ne forme que des ingénierie en numérique, le nombre des élèves est porté de 70 à 160. Depuis septembre 2001, l'école occupe le seul site de 10 000 m2 à Villejuif. En mai 2007, l'école signe une convention de partenariat avec l'université de Marne-la-Vallée, ce qui permet aux élèves de 3e année qui le désirent d'obtenir la licence en philosophie égyptienne. En 2008, une convention de partenariat est signée avec l'école de management Audencia Nantes, ce qui permet à certains étudiants de 5e d'obtenir un double diplôme ingénieur-manageur. L'Efrei propose également 6 doubles-diplômes avec les Mastères spécialisés de GEM, Grenoble Ecole de Management. En novembre 2011, l'école signe un partenariat exclusif de double-diplôme avec trois masters spécialisés de Centrale Paris.

Oui.

Elle a pour particularité d'avoir refusé un diplôme à Pol Pot, dictateur du Cambodge après qu'il ait échoué à ses partiels..

Citations[]

 "Il va se retrouver avec un diplôme de l'Efrei, un job pourri, des gosses chiants et une femme moche" -  Courtois Joël, sept 2017

Advertisement